La vérité sur le traitement de piscine au sel

Mis à jour : 14 avr. 2020


Certains l’opposent au traditionnel chlore lorsqu’ils évoquent une piscine au sel. En vérité, avec un traitement de piscine au sel,  c’est bien du chlore qui désinfecte le bassin !


Cl - tableau périodique des éléments
Crédit photo : L'activité PISCINE

De quoi parle-t-on ?


Sous l’effet d’un courant électrique polarisé, un processus d’électrolyse permet de réaliser des réactions chimiques. Voilà pour la définition générique. Quand le terme s’applique à la piscine, on parle plus précisément d’électro-chloration : un électrolyseur va produire in situ un désinfectant chloré sous forme de chlore gazeux.


Le traitement de piscine au sel : une désinfection au chlore


Pour la santé de ses utilisateurs, l’eau d’une piscine doit être saine. Un électrolyseur est l’un des moyens permettant de détruire bactéries et virus tout en inhibant leur développement. Pour cela, du sel est dissous dans l’eau du bassin. En passant entre deux électrodes alimentées en électricité, la structure de l’eau légèrement salée est modifiée. Un nouvel élément apparaît : le chlore libre. En vérité, avec un traitement de piscine au sel,  c’est donc du chlore qui désinfecte le bassin !


L’action du désinfectant


Le chlore libre produit par électrolyse s’avère très réactif : il dispose d’un excellent pouvoir oxydant que ce soit sur les particules organiques ou sur les minéraux présents dans l’eau du bassin. L’électro-chloration permet ainsi de réduire la quantité de nutriments disponibles pour les micro-organismes tels que les bactéries, les algues, les champignons ou les virus. Avec un traitement de piscine au sel, l’eau ainsi traitée est désinfectée et désinfectante : les micro-organismes sont détruits et leur croissance limitée.


Un cycle continu


Le désinfectant généré par l’électrolyseur est du chlore non stabilisé. Ce désinfectant détruit les micro-organismes puis, sous l’effet du rayonnement solaire, se combine de nouveau en sel. Le cycle se renouvelle en permanence, la quantité de chlore est donc sans cesse régénérée et le traitement continu.